Publié le 11 octobre 2018

Création d’entreprise : les pièges à éviter !

Depuis quelques années, la création d’entreprise s’est considérablement amplifiée comme en témoigne le doublement des créations d’entreprises entre 2006 et 2011. Même si le nombre de nouvelles entreprises a légèrement diminué en 2013 (-2,1%), les candidats sont de plus en plus nombreux. Pourtant, créer son entreprise n’est pas toujours un long fleuve tranquille comme en témoignent les statistiques qui mettent régulièrement en évidence un taux de survie à 5 ans aux alentours de 50%.

Voici donc quelques conseils avant de créer son entreprise :

– Tout d’abord, attention à la paranoïa ou à se laisser déborder par l’enthousiasme, il ne faut pas hésiter à parler de votre projet autour de vous. Avoir une idée, aussi excellente soit-elle, ne suffit pas. Il faut confronter votre vision auprès de proches mais aussi de professionnels pour bien mûrir son projet. Il existe une réelle solidarité entre les entrepreneurs et beaucoup d’entre eux n’hésitent pas à  mettre leur savoir-faire au service de ceux qui en ont besoin. De plus, quand votre entreprise sera créée, il est important de vous rapprocher d’autres entrepreneurs grâce à des associations professionnelles ou des clubs tels que PLATO, E6, Réseau Entreprendre, LMI…

– Avant de partir, il vaut mieux savoir où on veut aller et donc l’entrepreneur doit viser un marché précis (même si la feuille de route évoluera au fil du temps). Ce marché devra avoir été convenablement exploré grâce à vos expériences professionnelles et/ou une étude de marché. Surtout ne pensez pas que les clients viendront spontanément.

–  Des simulations financières auront été élaborées. Même si l’optimisme est de rigueur lorsqu’on entreprend, il est vital de s’assurer, avant de prendre la route, d’avoir les ressources financières suffisantes. Le voyage que vous allez entreprendre sera plus ou moins long et il faut éviter d’être en panne de carburant trop rapidement et ce, du fait d’une montée en puissance plus lente que prévue ou au contraire d’une croissance mal anticipée. Une réserve de sécurité est souvent la bienvenue !

– S’associer est un choix difficile. Dans le cas d’une association, celle-ci doit être testée. N’hésitez pas à la valider auprès de votre entourage ou de professionnels (complémentarité de profils, partage de votre vision de l’entreprise…). En fonction du nombre d’associés, vous choisirez votre forme juridique qui vous conviendra le mieux. Ce choix devra être apprécié avec des professionnels en fonction de plusieurs critères (type d’activité, capital de départ, niveau de responsabilité endossé…).

Enfin, pour conclure sur une note positive, je rappellerai les résultats d’une étude menée pour l’APCE, démontrant clairement que créer son entreprise n’est pas seulement le « parcours du combattant » que l’on imagine mais aussi et surtout une source de satisfaction exprimée par 88% des 1 000 chefs d’entreprises interrogés.

Contactez-nous

Notre Expert

Hervé VANDERHAEGEN

Directeur de Participations - IRD Gestion

+33 3 59 31 20 09
hvanderhaegen@irdgestion.fr
Mentions légales
Nous utilisons des cookies pour optimiser notre service et améliorer la qualité nos contenus. En poursuivant votre visite, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus